Label reggae indépendant - Reggae - Roots - Folk acoustique jamaïcain - Reggae Worldwide
Label indépendant      
 ACTUALITES   |   CD & VINYLES   |   MAKASOUND   |   INNA DE YARD   |   BLACK EYE   |   MAKAFRESH   |   BOOKING   |   CONTACT   |   LIENS 
ARTISTES
 Merger
 The Rastafarians
 Mikey Ras Starr
 Black Roots 2
 The Slickers
 Rub A Dub Soldiers
 Alton Ellis
 Leroy Smart
 Leroy Brown
 Carl Harvey
 A place called Jamaica
 Black Roots
 Winston Mc Anuff
 The Mighty Three's
  Delroy Williams
 The Meditations
 Hugh Mundell
 Knowledge

MAKASOUND CD > DELROY WILLIAMS

Album Présentation Delroy Williams  

Présentation Delroy Williams
 

Le Reggae jamaïcain recèle bien des perles rares et des talents cachés. Il faut dire que cette petite île des Caraïbes détient le record absolu du nombre de disques produits par habitant. Une production phénoménale par sa quantité mais aussi par sa qualité. Cependant, dans ce foisonnement d'artistes, le grand public retient surtout la musique de celui qui en a été le porte parole emblématique, Bob Marley. L'arbre qui cache la forêt ? Un vieux débat. Quoiqu'il en soit, pour celui qui cherche à découvrir les mille fruits de cet arbre généreux, il lui suffit d'en parcourir patiemment le branchage. Le producteur et musicien Augustus Pablo est sans conteste l'une des branches solides du Reggae, tandis que le chanteur Delroy Williams - Deli de son surnom - est l'une de ses ramifications. Son album " I Stand Black " l'un de ses fruits cachés : rare et délicieux.

 

Delroy Williams est un authentique rastaman, né dans la campagne jamaïcaine du Westmorland en 1948. Sa mère l'emmène vivre à Kingston dès son plus jeune âge, où il restera jusqu'à son départ pour les Etats-Unis à la fin des années 80. Comme Ken Boothe, Stranger Cole et bien d'autres, c'est dans le quartier de Denham Town qu'il grandit et fonde son premier groupe The Afri-Tones aux côtés de Ricky Grant et Georges Allisson. Après avoir enregistré quelques morceaux, Ricky Grant quitte le groupe et Shirley Forbes le remplace pour former le trio plus connu des High-Lites. Enregistrant pour Studio One, le groupe est baptisé The Madlads par Clement Dodd, toujours féru de noms de groupes américains. Mais Delroy choisit de changer ce nom pour High-Lites, plus proche de ses convictions de rastaman. Delroy garde de très bons souvenirs de Clement Dodd qui lui a permis comme à d'autres de devenir lui-même (" prove I-self "), de se découvrir artiste. Le trio connaît alors plusieurs succès dont " Ten to One " (mené en lead vocal par George Allisson) ou " You'll never know " (mené par Delroy). Nous sommes au début des années 1970. Le groupe se sépare à nouveau, après le départ de Shirley Forbes pour les Etats-Unis. Delroy se lance alors dans une carrière solo.

 

Il enregistre des morceaux pour des producteurs différents (comme " Red Gold and Green in my Garden " pour David Robinson), mais c'est surtout sa rencontre en 1976 avec le musicien, producteur et mentor Augustus Pablo qui sera décisive. Pablo est l'une des figures les plus mystiques et emblématiques des producteurs jamaïcains. Reconnaissable à son mélodica, à ses harmonies en mineur et à son visage christique, il a créé le " Far East sound " ou son de l'extrême-orient. Sa profonde et sincère dévotion à Rastafari est sur le plan musical teintée d'un parfum oriental, que laissent échapper ses mélodies poétiques, étrangement douces et envoûtantes. Fondateur du label Rockers, Pablo rassemble autour de lui une communauté de musiciens et de jeunes chanteurs tels Hugh Mundell (cf. " The Blessed Youth " de Makasound), Earl Sixteen, Locksley Castell, Sister Frica, Ricky Grant, le toaster Jah Bull, le trio Tetrack...etc.

Pablo, qui a apprécié l'engagement rasta de " Ten to One " convie Delroy dans sa communauté pour le rencontrer. Delroy est tout de suite à l'aise dans cette communauté fraternelle dont le respect de la personne, la recherche de la spiritualité et de la création sont les bases acceptées par chacun. Il y est intégré presque immédiatement.

" I stand Black " naît de cette rencontre. D'abord sorti en 45 tours, l'album éponyme prend peu à peu forme, au fur et à mesure que les morceaux se créent, parfois liés directement à la vie quotidienne du groupe. Ainsi " Mountain Top " a-t-il été écrit d'un trait par Delroy, un jour où le posse se rendait dans les collines pour méditer au frais. " All the Time " parle de l'amitié qu'éprouvait Delroy pour un proche, trop porté sur la bouteille, tandis que " Think Twice " est simplement emprunt de cette sagesse universelle qui vous invite à réfléchir deux fois avant d'agir (bien des gouvernements devraient méditer cette parole en ces temps ombrageux...).

Delroy attache une importance essentielle à ses paroles, au message spirituel qu'il transmet. Même dans ses chansons d'amour comme " Learn ", l'aspect culturel et spirituel de l'échange prime sur celui des corps (" Maybe I will dance with you... " mais "...girl I got to teach you culture "). Rastaman positif et enthousiaste, il n'accorde pas de place à la " Negativity " qui se cache dans les bassesses matérialistes. Conscient de la force des mots et du pouvoir de la musique, Delroy veut que ses chansons puissent être appréciées par des enfants, des bébés même. Il lui est évidemment inconcevable d'être grossier ou violent... Certains pensent de cet album qu'il est des toutes meilleurs productions d'Augustus Pablo. A vous de juger... Makasound est en tout cas fier de pouvoir participer à faire entendre le talent et la force de cette voix si peu connue.

Puisse les paroles de Paix, d'Amour et d'Unité de Delroy continuer leur chemin et trouver les oreilles de ceux qui en ont besoin.


 Delroy Williams
I Stand Black
All tracks written by Delroy Williams, produced by Augustus Pablo and Delroy Williams between 1977 and 1982

 

Alton Ellis - Black Roots - Bunny Lee's Productions - Carl Harvey - Delroy Williams - Derrick Harriott's Productions - Leroy Smart - Merger - Mikey Ras Starr - Rub A Dub Soldiers
The Meditations - The Rastafarians - Winston Mc Anuff - Earl Chinna Smith - Junior Murvin - Kiddus I - The Viceroys - Adama Yalomba - Boban I Marko Markovic Orkestar
Curumin - JAVA - La Caravane Passe - Lek Sen - R.Wan - Sig - Sig & Chris Hayward - Sig & Erik Truffaz - Sig, Kus & Stalk
Winston McAnuff - Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra - Bishob meets Manjul - Clive Hunt - Doniki - Faya Horns meet Mad Professor and Joe Ariwa - FC Apatride Utd - Kiddus I - Linval Thompson
Mato présente - Mato présente - Natasja - Niominka BI and N'Diaxas Band - Omar Perry - Takana Zion - Tu Shung Peng - Winston McAnuff - 


www.makasound.com - www.innadeyard.com - www.adrop-album.com - www.parisrockin.com - www.radiocortex.com - Chapa Blues Records : www.chapablues.com
(p) & © Makasound [ 2004 - 2010 ] - Soundicate, 83 rue de Reuilly, 75012 Paris, France - tél : +33 1 48 05 93 36
Soundicate SARL - SIRET : 428 783 575 000 31 - code APE : 221G - TVA intracommunautaire : FR 784 287 83 575
Création site Internet : Modulo+   

Paiement sécurisé                       Télécharger Quick Time 7        Télécharger Plugin Flash