Label reggae indépendant - Reggae - Roots - Folk acoustique jamaïcain - Reggae Worldwide
Label indépendant      
 ACTUALITES   |   CD & VINYLES   |   MAKASOUND   |   INNA DE YARD   |   BLACK EYE   |   MAKAFRESH   |   BOOKING   |   CONTACT   |   LIENS 
ARTISTES
 Inna De YArd Live In France
 The Mighty Diamonds
 All Stars
 Junior Murvin
 The Viceroys
 Linval Thompson
  Kiddus I
 Earl Chinna Smith

INNA DE YARD CD > KIDDUS I

Album Kiddus I & Inna de YardInterview Kiddus I  

Interview Kiddus I
 

Comment se fait -il que vous ayez été absent aussi longtemps des bacs à disques ?
Oui, en effet. J'ai beaucoup écrit pendant toutes ces années, enregistré aussi, mais nous n'avons jamais rien sorti, ou plutôt nous n'avons sorti que peu de choses. Mais j'ai fiat pas mal d'enregistrements pendant toutes ces années. J'ai aussi - et je passe toujours - pas mal de temps à m'occuper de ma ferme. J'ai une ferme où l'on plante pas mal de fruits et légumes, ce qui me prend pas mal de temps et d'énergie.

J'ai aussi l'impression que pendant pas mal d'années l'industrie n'était pas prête pour mon style musique, mon style de paroles.

C'est un autre de genre de musique jamaïcaine qu'on a acclamé pendant des années et il me semble qu'elle s'essouffle, qu'un cycle arrive à sa fin. Ce qui à nous, anciens du business, nous donne une opportunité pour revenir dans la marche et reprendre nos carrières en main.

Vous aviez un label, Shepherd, jusqu'au début des années 80. Pourquoi l'avez-vous stoppé ?
J'ai arrêté principalement à cause de problèmes liés à la distribution et donc aux distributeurs. Mais cette année, en 2005, je vais réédité en single, et sur le label Shepherd, un certain nombre de titres de mon catalogue de l'époque.

J'ai entendu dire l'an passé qu'un label japonais devait rééditer tous ces singles sur un album. Ou en est ce projet ?
Il va sortir avant l'été. La sortie, qui était prévue l'an passé, à prit du retard. Mais cette fois c'est la bonne. Il devrait se trouver dans les bacs aux alentours du mois de mai.

Ce disque contient tous les singles parus sur votre label ?
Non pas tous. Je crois bien qu'il y en a sept ou huit, complétés par des morceaux enregistrés entre la fin des années 70 et le début des années 80, et que je n'ai jamais sorti.

Y trouvera-t-on le fameux " Graduation in Zion " du film Rockers ?
Oui, mais dans une version différente. Une version réenregistrée au début 80.

Comment se fait-il que cette chanson ne soit jamais sortie en single, dans sa version originale ?
C'est moi qui l'ai produite, c'est ma chanson, et il se trouve que je ne l'ai jamais pressée en single. Je ne sais même pas pourquoi je ne l'ai jamais sortie comme ça…je ne l'ai simplement pas fait. Je n'y ai pas pensé. Je pensais peut-être tirer quelque chose de l'album Rockers, en dehors de la promotion du nom…ce que je n'ai qu'eu au bout du compte. Celui-ci fait aussi partie de la liste à paraître en single cette année.

Comment avez-vous lancé votre label ?
Le nom Shepherd est un de mes surnoms, qui m'a été donné par les gens avec qui je vivais à l'époque. Un de mes alias, tout comme Kiddus en est un. J'étais un berger dans l'industrie du disque à l'époque.

J'aimerais comprendre pourquoi il a fallu attendre 25 ans pour qu'un label réédite votre œuvre ?
Le titre " Love Child " a été réédité il y a huit ans sur une compilation de Rhino Records…c'est tout. Peut-être que j'ai été difficile à trouver pendant pas mal d'années, peut-être ne me sentais-je pas prêt à cela. J'ai été en dehors de l'île pendant quelques années, et quand je suis rentré en 1992, je crois que ça n'était pas la bonne période pour ma musique. Ces treize dernières années, j'ai écrit, et enregistré aussi, et je suis maintenant sur le pont de sortir toutes ces chansons. Deux fois même, ces treize dernières années, j'ai compilé des albums à partir de mon catalogue, mais je ne les ai pas pressés. Quand je suis rentré, personne ne se serait intéressé à ma musique, c'était le dancehall à 100%.

Quand avez-vous commencé à chanter ?
J'ai commencé à chanter très jeune, vers l'âge de quatre ans. Les gens me payaient pour que je chante pour eux. J'ai aussi intégré une chorale à l'école et très jeune aussi j'agissais en promoteur de la musique. En fait j'ai toujours été profondément ancré dans la musique jamaïcaine, sous tous ces aspects.

Jouez vous des instruments de musique ?
Oui, je joue de la batterie, et j'ai commencé en jouant de la trompette. Et une petit peu de piano et de guitare, mais je ne suis pas terrible sur ces deux instruments.

Et vous avez fait des sessions de studio en tant qu'instrumentiste ?
Non jamais. Le seul instrument que je joue en studio sont les percussions.

Quand avez-vous été en studio pour la dernière fois ?
Cela remonte à la semaine dernière. Earl " Chinna " Smith a bouclé un riddim à Tuff Gong et moi j'ai posé une voix dessus quelques jours après chez Harry J, le studio où une partie du film Rockers a été tourné. Notamment la scène où je chante " Graduation in Zion ". Un studio mythique, où pas mal de Marley ont été enregistrés. Des albums des Heptones, Ken Boothe…tous les grands album de reggae roots se son fait chez Harry J. De la fin des années 60 jusqu'à la fin des années 70. Le studio des rootsman.

Vous qui avez traversé la musique jamaïcaine depuis prêt de quarante ans et l'avez vu et entendu sous ces bons et mauvais jours, comment en voyez vous le futur ?
Il est temps, et c'est même urgent, pour le monde entier de se tourner vers le " truth and rights ". Le slackness et la musique négative sont allés trop loin, et en même temps que c'est aux artistes de créer dans ce sens, c'est aussi au public d'aller dans ce sens. D'aller dans le sens de la bonne musique. En ces temps particulier…c'est cycle encore qui touche à sa fin. La musique consciente, qui est basée sur la réalité, est maintenant plus en demande qu'il y a quelques années. Le reggae est là, le reggae est en vie et en bonne forme. Il ne peut pas aller vraiment plus loin qu'il est, avec ces influences de blues, de jazz, et de funk, qui ne sont que des bonnes musiques. Mais ce que j'attends et espère le plus, c'est que des jeunes aujourd'hui en Jamaïque, se tournent en masse vers les instruments. Parce qu'ils font part intégrante de la musique consciente, loin des ordinateurs.

Pouvez vous nous parler des textes de vos chansons, qui sont très élaborées ?
Je regarde le monde, j'y vois des problèmes, et j'essaie ensuite de trouver les bons mots pour participer à offrir des solutions, ou juste des apaisements, parfois jeter la lumière sur certaines situations...Ne dit-on pas la musique adoucie les moeurs ? Ici par exemple en Jamaïque, la vie est dure par certains aspects, et c'est certainement en même temps un des plus beaux endroits du monde. Mais il y a un élément hardcore qui a intégré la société, et cet élément a créé une force qui a cassé la belle roue des artistes et de la musique. Ca n'est pas seulement en Jamaïque, mais partout…dans mes lyrics, je ne peux pas intégrer autre chose que se que mes deux yeux voient, ce que mes deux oreilles entendent et ce que mon nez et mon cœur sentent. Il y a une balance entre tout cela et j'essaies ensuite d'être le plus droit possible. Je ne peux pas me permettre de tromper des gens, ou de les guider dans des mauvaises directions. Je me dois, en tant qu'artiste, de faire très attention à ce que je dis, et du coup je dois me montrer le plus droit possible.


 Kiddus I
Inna de Yard
Recorded in Chinna's yard, Kingston 10, august 2004, by Jah "Dub King" Clive

 

Alton Ellis - Black Roots - Bunny Lee's Productions - Carl Harvey - Delroy Williams - Derrick Harriott's Productions - Leroy Smart - Merger - Mikey Ras Starr - Rub A Dub Soldiers
The Meditations - The Rastafarians - Winston Mc Anuff - Earl Chinna Smith - Junior Murvin - Kiddus I - The Viceroys - Adama Yalomba - Boban I Marko Markovic Orkestar
Curumin - JAVA - La Caravane Passe - Lek Sen - R.Wan - Sig - Sig & Chris Hayward - Sig & Erik Truffaz - Sig, Kus & Stalk
Winston McAnuff - Winston McAnuff & The Bazbaz Orchestra - Bishob meets Manjul - Clive Hunt - Doniki - Faya Horns meet Mad Professor and Joe Ariwa - FC Apatride Utd - Kiddus I - Linval Thompson
Mato présente - Mato présente - Natasja - Niominka BI and N'Diaxas Band - Omar Perry - Takana Zion - Tu Shung Peng - Winston McAnuff - 


www.makasound.com - www.innadeyard.com - www.adrop-album.com - www.parisrockin.com - www.radiocortex.com - Chapa Blues Records : www.chapablues.com
(p) & © Makasound [ 2004 - 2010 ] - Soundicate, 83 rue de Reuilly, 75012 Paris, France - tél : +33 1 48 05 93 36
Soundicate SARL - SIRET : 428 783 575 000 31 - code APE : 221G - TVA intracommunautaire : FR 784 287 83 575
Création site Internet : Modulo+   

Paiement sécurisé                       Télécharger Quick Time 7        Télécharger Plugin Flash